Close

La Clef des Terroirs - Retour aux sources

Le quatrième documentaire de Guillaume Bodin

 Projet
 News
 Contributeurs  42

Après "La Clef des Terroirs", "Insecticide Mon Amour", "Zéro Phyto 100% Bio"... Me voici de retour avec mon quatrième documentaire, une suite logique à "La Clef des Terroirs" qui sortira en 2021 au cinéma !


Déjà plus de 5 ans que le tournage de cette suite de "La Clef des Terroirs" a démarré ! Bien loin du timing du premier documentaire ou tout s'est enchaîné en à peine une année... Les projets se suivent et ne se ressemblent pas ;-). "La Clef des Terroirs" n'était qu'un coup d'essai. À l'époque, je ne pensais pas pouvoir réaliser des documentaires qui puissent sortir un jour au cinéma, avoir une petite carrière en télé et faire le tour du monde au travers de projections aux États-Unis, au Canada, en Inde, en Chine ou au Japon ! Depuis, il y a eu deux autres documentaires "Insecticide Mon Amour" et "Zéro Phyto 100% Bio" dont je parle plus bas. "La Clef des Terroirs - Retour aux sources" devrait reprendre le même esprit que "La Clef des Terroirs" mais avec plus de texture et de profondeur...

Cappezine Avignonesi

À l'image de "La Clef des Terroirs", cette suite sera définitivement poétique et féminine. Au travers de vigneronnes telles Elisabetta Foradori dans les Dolomites en Italie, Hélène et Catherine Thibon du Mas de Libian en Ardèche, Virginie Saverys de Avignonesi en Toscane ou bien Marie-Thérèse Chappaz dans le Valais en Suisse, vous découvrivez un monde de vigneronnes même si plusieurs hommes les accompagnent au quotidien. Vous plongerez littéralement dans le monde du vin en biodynamie avec beaucoup de délicatesse afin que vos pupilles donnent soif à vos papilles tout en vous promenant de vignoble en vignoble au rythme des saisons.

Contribuer sur smartphone

Hélène Thibon du Mas de Libian

Elisabetta Foradori

Virginie Saverys et Alessio Gorini

Marie-Therese Chappaz

Chaque projet documentaire est l'occasion unique de communiquer sur une thématique bien précise qui me passionne. Mes documentaires ont toute leur place au cinéma car c'est un lieu d'échange hors du commun ou chacun peut demander des explications afin de mieux comprendre le sujet. Tous mes documentaires ont été réalisés dans le but de devenir des supports à débat, et à en croire la tournée de "Zéro Phyto 100% Bio" lors de laquelle j'ai moi-même animé 250 projections-débat sur les plus de 600 projections-débat ayant eu lieu un peu partout en France, en Suisse ou en Belgique, l'objectif est atteint !

Projection au cinéma

Chaque documentaire m'a pris plusieurs années en production, en réalisation et en accompagnement dans leur diffusion. Pour la majorité de ces projets, j'ai cumulé un autre travail qui me passionne tout autant, je suis vigneron itinérant depuis bientôt 15 ans et j'ai travaillé sur de nombreux domaines viticoles en bio et en biodynamie.

"La Clef des Terroirs - Retour aux sources" n'est autre qu'un retour à mon vrai métier, celui de vigneron en bio et en biodynamie ! J'occupe aujourd'hui une place chez Marie-Thérèse Chappaz, célèbre vigneronne Suisse, en tant que bras droit pour la gestion administrative et commerciale ainsi que de la coordination de la biodynamie avec une équipe allant jusqu'à trente personnes au plus fort de l'été. Cette implication dans la vie de ce domaine Valaisan me laisse assez peu de temps pour tourner des images, mais je suis épaulé par quelques amis réalisateurs qui me permettent de finaliser mon quatrième documentaire du mieux possible. J'ai par contre l'avantage de vivre les aléas du climat, les saisons qui s'enchaînent, les difficultés d'un millésime, les doutes qui s'installent après une période de pluie... Il m'est donc plus facile de raconter le quotidien de ce monde passionnant.

Coteau des Claives à Fully

Mes précédentes réalisations

Bande-annonce de "La Clef des Terroirs"

Mon premier documentaire sorti en mars 2011 au cinéma avec lequel j'ai fait mon premier tour de France des cinémas d'art et d'essai à la rencontre de plus de 6'000 spectateurs. Ce documentaire a ensuite été projeté en Suisse, en Belgique, en République Tchèque, en Espagne, en Angletterre, au Canada, aux États-Unis, en Inde, en Chine, au Japon... Avant d'être diffusé sur Ushuaïa TV pendant un an et demi ainsi que d'être diffusé sur la chaîne nationale espagnole RTVE2. L'édition DVD a permis une large diffusion dans les écoles de viticulture où il est encore utilisé aujourd'hui comme support pour certains cours. Plus de 6'000 DVD ont été écoulé en France, en Suisse et en Belgique et des éditions en anglais et en japonnais ont même été réalisés... Au final le budget initial de 80'000€ a été tout juste rentabilisé.

L'idée initiale de ce projet de documentaire était de parler de biodynamie au travers du monde du vin pour démocratiser cette pratique utilisée par de nombreux vignerons reconnus. L'agriculture biodynamique est avant tout une agriculture biologique complétée par de nombreuses pratiques spécifiques comme l'emploi de tisanes d'ortie, de prêle, de saule ou d'achillée pour stimuler les défenses naturelles des plantes ainsi que l'emploi de préparations spécifiques pour aider à régénérer les sols. À l'époque, dans les écoles de viticulture et d'œnologie, ces méthodes agricoles étaient peu ou pas abordées. Alors, je suis allé à la rencontre de nombreux vignerons passionnant et beaucoup plus ouvert à la discussion que ce qu'on voulait nous faire croire. C'est ainsi que d'interview en interview le documentaire s'est créé pour dépasser l'objectif initial de devenir un support permettant une meilleure compréhension de la bio et de la biodynamie au sein des écoles de viticulture.

Depuis, il y a eu deux autres documentaires "Insecticide Mon Amour" et "Zéro Phyto 100% Bio" avec une ouverture sur les thématiques de l'impact des pesticides sur la santé et sur l'environnement ainsi que l'intérêt de consommer des produits bio en restauration collective.

Bande-annonce de "Insecticide Mon Amour"

Mon deuxième documentaire sorti en novembre 2015 au cinéma, dans un format plus court de 52 minutes, plus de 6'000 spectateurs se sont déplacés lors des projections souvent accompagnées d'un débat notamment avec plusieurs écoles de viticulture. Un peu trop franco-bourguignon pour les chaînes de télévision, il n'a malheureusement jamais été diffusé sur une chaîne. Mais l'édition DVD a permis une belle diffusion avec plus de 6'000 DVD écoulés en France, en Belgique et en Suisse. Au final le budget initial de 80'000€ n'a pas été rentabilisé, mais j'avais tellement besoin de faire ce documentaire après avoir subi les traitements insecticide obligatoire en Saône-et-Loire que j'étais prêt à prendre ce risque !

L'objectif initial de ce documentaire était de faire prendre conscience aux vignerons, aux riverains du vignoble ainsi qu'aux politiques que l'emploi d'insecticides dans le cadre de lutte obligatoire, telle que celle faites contre la flavescence dorée en Bourgogne, devait être réfléchi de manière globale et non pas sur la simple destruction d'un insecte porteur d'une maladie qu'il faut a tous prix anéantir... Cette vidéo de l'Agence France Presse diffusée sur plusieurs médias nationaux au moment de la sorti cinéma du documentaire résume assez bien mes convictions :

Bande-annonce de "Zéro Phyto 100% Bio"

Mon troisième documentaire sorti en janvier 2018 au cinéma en partenariat avec les associations Générations Futures, Agir Pour l'Environnement et Bio Consom'acteurs. C'était la première fois que je faisais appel à une équipe de programmation ainsi qu'à une attachée de presse. Une très belle réussite pour un documentaire au cinéma, car nous avons dépassé 36'000 spectateurs au cinéma en France dans plus de 800 cinémas sans compter toutes les projections hors cinéma. Nous travaillons actuellement sur une diffusion télé et il est sorti en DVD en avril 2019. Au final le budget initial de 250'000€ n'a pas été rentabilisé malgré un financement participatif ayant atteint 100'000€ mais il aurait fallu 15'000 à 20'000 spectateurs supplémentaires pour atteindre un seuil de rentabilité satisfaisant... Grâce au financement participatif, toutes les personnes ayant travaillé sur le projet ont été décemment rémunérées, mais je n'ai malheureusement pas réussi à financer les projets à venir malgré que je ne me sois versé qu'un salaire relevant du strict minimum vital alors que j'ai passé presque tois ans à réaliser et à promouvoir ce documentaire !

Dans ce documentaire, nous souhaitions mettre en avant le travail remarquable d'un Sénateur, Joël Labbé, ayant fait interdire l'emploi de pesticides sur l'ensemble des espaces publics français. Nous voulions parler et mettre en avant toutes les initiatives des employés municipaux ayant permis à cette loi de voir le jour. Car sans leur travail quotidien, il n'aurait pas été possible de prouver aux politiques que l'entretien d'une ville, aussi grosse que Versailles par exemple, pouvait être fait sans pesticides.

Et le deuxième volet du documentaire s'est axé sur ces villes vertueuses dans l'assiette des cantines avec certaines municipalités comme Mouans-Sartoux s'étant équipé de leur propre ferme de maraîchage pour produire des légumes bio servis quotidiennement aux trois restaurants scolaires de la ville. Plusieurs villes du documentaire sont arrivées à du 100% bio dans l'assiette des enfants tous les jours de la semaine alors que le retard de politique nationale sur cette question est réel.

Le nom du documentaire est tiré de l'initiative collective des trois associations partenaires : "Zéro Phyto 100% Bio" qui visait exactement les mêmes objectifs. Et nous pensons avoir semé un peu partout en France, en Suisse ou en Belgique quelques graines dans le but de voir germer d'autres villes plus vertueuses et plus respectueuses de leur environnement.

Toscane

Pourquoi réaliser un autre documentaire sur le thème du vin en bio et biodynamie ?

Dans "La Clef des Terroirs" je n'avais malheureusement pas donné la parole aux vigneronnes et je devais rétablir une sorte de parité :-) Ce n'est évidemment pas la seule raison mais ça a contribué au lancement du projet. La biodynamie telle qu'on la perçoit dans "La Clef des Terroirs" est assez simplifiée, toutes les personnes qui sont venues voir le documentaire souhaitaient en savoir d'avantage, comprendre un peu mieux ce qu'il se passait dans la vigne comme en cave. Je ne souhaite pas aborder les choses de manière descriptive, car lorsqu'on se retrouve au cinéma, c'est avant tout pour passer un moment de détente, mais beaucoup de message passent par l'image et pour de nombreux cas cela reste suffisant pour faire passer l'intérêt envers cette forme d'agriculture proche du vivant.

Bouse de corne

De nombreux amis vignerons, ou du monde de la bio et de la biodynamie, m'incitent à continuer dans ma lancée, car nous avons besoin de documentaire pour communiquer sur ces thématiques. L'énergie déployée pour réaliser ce type de documentaire est considérable surtout que je ne peux malheureusement pas concentrer toute mon énergie dans ces projets étant donné qu'à chaque documentaire, je suis obligé de combler les pertes financières. Toutefois, avec le temps, j'arrive toujours à mes fins d'autant lorsque je m'engage dans un financement participatif... Mine de rien, une fois que nombreux d'entre vous ont participé financièrement au projet, j'ai le devoir d'arriver à mes fins !

Vendange vue du ciel

Je prévois de faire la sortie officielle de "La Clef des Terroirs - Retour aux sources" en mars 2021, soit 10 ans après "La Clef des Terroirs". Nous devrions être en mesure de faire les premières avant-premières en novembre 2020 un petit peu tout le long de l'hiver avec les différentes intervenantes du film. Tout ceci est bien évidemment lié aux disponibilités des cinémas et de nos différents emplois du temps, mais je travaille sur cette proposition !

500P préparation

La tournée au cinéma devraient avoir lieu avant tout dans les cinémas français qui m'ont toujours fait confiance et qui m'ont reçu depuis mes débuts dans de très bonnes conditions. Le documentaire est destiné à une exploitation au cinéma assez longue pour une simple raison, le but étant de faire des projections débat et comme j'ai un emploi du temps assez chargé avec la gestion d'un domaine en Valais, je ne pourrais pas être aussi disponible qu'avec "Zéro Phyto 100% Bio".

J'espère également pouvoir faire des projections en Suisse, en Belgique et en Italie dans la première phase de la tournée. Et pour le reste nous verrons en fonction des demandes ce qu'il est possible de faire...

Vendanges Foradori

À quoi va servir le financement participatif ?

Un documentaire comme "La Clef des Terroirs - Retour aux sources" coûtent entre 200'000€ et 250'000€ avec la distribution cinéma. J'ai déjà investi plus du tiers en production surtout avec l'achat du matériel de tournage et beaucoup de temps et de déplacement. Aujourd'hui nous arrivons au bouclage du budget en sachant qu'au travers du financement participatif, une part non-négligeable est destinée à l'achat et à l'envoi des contreparties. J'ai décidé de faire ce financement participatif sur mon propre site afin de pouvoir gérer la durée du financement sur une période plus longue que ce que les sites proposent habituellement, celui-ci se terminera le jour de la sortie cinéma qui n'est pour le moment défini en mars 2021... Les frais des sites de financement participatif étant conséquent, aujourd'hui, je n'ai que le montant d'une transaction en carte bancaire, qui représente 2% en moyenne de la transaction, c'est à dire que l'intégralité de votre contributions en dehors de l'achat et de l'envoi de la contrepartie est destiné à la production et à la distribution du documentaire !

Contribuer sur smartphone

Le tournage et le montage

J'ai personnellement avancé de nombreux frais ces cinq dernières années en achetant du matériel et en faisant de nombreux déplacements entre les Dolomites et la Toscane en Italie, l'Ardèche et la Suisse... Toutefois, il me manque encore quelques images spécifiques que je dois tourner en 2020. Tout ceci représente des frais non-négligeables d'autant que même si j'essaye de tout tourner seul pour limiter les coûts, aujourd'hui je me fais accompagner par plusieurs amis réalisateurs pour finaliser ce projet.

La période de montage d'un documentaire comme "La Clef des Terroirs - Retour aux sources" est d'environ 6 mois en pointillé, je vais devoir prendre plusieurs semaines de pause de mon travail au domaine sans rémunération pour me consacrer au montage et à la finalisation du documentaire. Et je vais devoir assurer un minimum de salaire pour ma vie de tous les jours sur des périodes plus ou moins longues.

Mas de Libian

Les bruitages, la voix off et le mixage son

Depuis "La Clef des Terroirs", un ami m'accompagne sur quelques tournages, le montage, le mixage du son et la voix off. Au début, nous faisions du trocs, mais depuis "Insecticide Mon Amour" je trouvais plus juste qu'il soit rémunéré pour tout le travail réalisé. Avec "Zéro Phyto 100% Bio" j'ai enfin réussi à rémunérer Silvère à hauteur de ses compétences. Nous travaillons ensemble tous les sons du film, il nous arrive de devoir refaire certains bruitages afin de donner du volume à l'image et dernièrement nous nous sommes équipés d'un système de son en 5.1 afin de faire un mixage son optimisé pour le cinéma.

Silvère Chéret

Silvère est touche-à-tout, instituteur puis directeur d'une école, il s'est reconverti dans le monde du son et de l'image après avoir eu une minie carrière en parallèle dans la musique. Vous l'avez peut-être déjà entendu chanter dans le générique de fin d'"Insecticide Mon Amour" dans une de ses chansons "Marcher Droit" :

Les animations

Dans "Zéro Phyto 100% Bio", Ludovic Caillot a fait un travail remarquable d'animation permettant au documentaire d'avoir une touche plus légère pour des chiffres qui peuvent sembler un peu rébarbatif. Génie de l'animation, il arrive à comprendre chaque projet et sublime les idées et les images avec son propre style. Dans "La Clef des Terroirs - Retour aux sources" je n'aurais pas les mêmes besoins que dans "Zéro Phyto 100% Bio" mais la création des animations comme les génériques, la présentation des intervenants ou quelques petits détails à l'image permettront de passer un meilleur moment graphique !

Ludovic Caillot

Ludovic est freelance et il travaille pour moi sur des projets bien spécifiques, le financement participatif permettra de le contracter pour une période plus ou moins longue. En attendant voici quelques-unes de ses réalisations via son studio de création "Intuive" dont une partie des animations que l'on voit dans "Zéro Phyto 100% Bio" :

Le musique originale

La musique d'un documentaire est primordiale. Dans "La Clef des Terroirs" et "Insecticide Mon Amour" j'avais pu récupérer la musique de Henry TORGUE et Serge HOUPPIN qui avait été créée originellement pour le chorégraphe Jean-Claude GALOTTA. Henry TORGUE est un ami de longue date, proche de ma famille, j'écoutais sa musique étant enfant. Un jour, je lui ai demandé s'il m'autorisait à utiliser quelques morceaux pour mon premier documentaire, il a tout de suite accepté et nous avons adoré nous revoir dans ce cadre plus professionnel. Pour cette suite de "La Clef des Terroirs", mon rêve est de créer des musiques originales avec lui afin d'accompagner encore mieux l'image. Avec "Zéro Phyto 100% Bio" je me suis rendu compte des tarifs pratiqués par l'industrie musicale, car deux titres étaient sous label Sony et Universal. Je sais que Henry n'a pas les mêmes pratiques tarifaires, mais comme toute personne qui travaille sur mes documentaires, je trouve normal de rémunérer convenablement les artistes. Voici l'une des musiques créée par Henry TORGUE et Serge HOUPIN "Obseduction" et légèrement revisité par LeBenj pianiste sur le net :

 

Nous avons déjà commencé à réfléchir à la musique du documentaire, Henry a passé quelques jours dans les vignes valaisannes pour trouver l'inspiration !

Guillaume Bodin et Henry Torgue

Le sous-titrage

Tout un travail de sous-titrage doit être fait sur "La Clef des Terroirs - Retour aux sources". Déjà, une partie du documentaire est en italien et d'autres part, légalement tout documentaire qui sort au cinéma est sensé être sous-titré pour les sourds et les malentendants. "Zéro Phyto 100% Bio" est aujourd'hui sous-titré SME mais je n'ai pas eu les moyens de faire ce type de sous-titrage sur mes deux premiers documentaires. Je trouve que de rendre accessible le film a tout le monde est important. Ensuite, une deuxième étape consistera à sous-titrer le documentaire en italien pour faire quelques projections en Italie puis en anglais pour permettre une diffusion un peu plus large.

L'affiche du documentaire

Chaque film a sa propre affiche, identité visuelle qui démarque un film d'un autre, première approche qui donne envie d'aller plus loin. Avec "Zéro Phyto 100% Bio", j'ai fait appel à une illustratrice qui est devenue une amie. Son travail précis correspond tout à fait à mes attentes et elle amène toujours sa propre touche personnelle. Les idées se croisent et nous arrivons toujours à nous entendre sur une version finale. Je n'ai aucune idée à quoi pourra ressembler l'affiche de "La Clef des Terroirs - Retour aux sources" mais je pense que la Ptite Isa sera l'une des meilleures personnes pour mettre en avant le documentaire !

La ptite Isa

Affiche "Zéro Phyto 100% Bio"

La promotion

De manière générale, je crée le maximum des éléments de communication moi-même, mais lors d'une sortie nationale au cinéma, l'aide de plusieurs personne est fortement utile. L'édition de flyers, l'envoi de communication, la gestion des sites internet et des réseaux sociaux... Je n'arrive plus à tout gérer de front et je délègue une partie de ce travail pour me concentrer sur l'essentiel comme les interviews radios ou télé.

Avec "Zéro Phyto 100% Bio" nous avions fait appel a une attachée de presse qui nous a permis de toucher quelques médias nationaux. Nous avons organisé plusieurs projections destinées à la presse en plein centre de Paris. Avoir de la visibilité dans la presse, à la radio ou en télé au moment de la sortie est assez important, cela fait parler du film en priorité, mais aussi de la thématique du film. Lors de la sortie de "Zéro Phyto 100% Bio" au cinéma, j'ai ainsi pu passer dans plusieurs médias ce qui m'a permis de parler des sujets du documentaire à des heures de grande écoute :

 

 

Anne-Laure Eteve m'a beaucoup aidé sur la création des flyers spécifiques pour chaque projection, sur la création visuels des publications facebook, sur le graphisme autour de tous les outils de communication et ça nous a permis de toucher sûrement plus de monde pour les projections-débat que si nous nous étions cantonné aux outils de communication utilisés habituellement lors d'une sortie au cinéma habituelle.

La distribution cinéma et la programmation des salles

Énorme travail de fourmis, prendre contact avec toutes les salles de cinéma une par une, leur proposer une soirée, caler une date, assurer le suivi des copies numériques permettant au cinéma d'avoir le documentaire dans les temps, envoyer les affiches et les flyers... Depuis "Zéro Phyto 100 Bio" je suis accompagné sur la programmation par Destiny Films, peut être que l'avenir me permettra de déléguer toute cette partie afin de n'assurer que les projections-débat. J'ai fait ce travail pendant des années seul, j'aime beaucoup, mais il faut se rendre à l'évidence, seul, je n'arrive pas à avoir la même portée...

Zéro Phyto 100% Bio à Saint-Omer

Les contreparties

Lors d'un financement participatif, il est d'usage d'offrir une contrepartie par rapport au don des contributeurs. Depuis "Insecticide Mon Amour" je fais des crowdfunding pour générer de l'intérêt auprès des futurs spectateurs et je me suis des fois engagés à faire des choses comme inscrire tous les noms des contributeurs au généric final sans anticiper le fait que lors du financement de "Zéro Phyto 100% Bio", plus de 1600 personnes ont souhaité participer et qu'il est devenu quasiment impossible de faire un générique aussi long... Je dois donc me raisonner sur la faisabilité de ce type de contrepartie !

J'aimerais pouvoir offrir des places de cinéma pour un certain montant de contribution, mais dans la pratique, il est assez difficile de trouver un système de contremarque valable dans tous les cinémas sans pour autant que les cinémas ne soient obligés d'offrir les places. Tant que je n'ai pas trouvé de solutions adaptées à tous les cinémas, je préfère ne pas proposer ce genre de contrepartie. Par contre, j'arrive à organiser assez facilement des soirées ou l'ensemble des participants sont invités.

De ce fait, j'ai décidé de faire des contreparties que je puisse envoyer un peu avant la sortie officielle du film afin d'être sûr que tout le monde reçoit ce qu'il attend.

Comme le documentaire est basé sur le monde du vin, je me suis dit que des bouteilles du domaine sur lequel je travaille était une contrepartie pouvant plaire aux amateurs de vin. Peut-être à l'avenir, j'ouvrirais cette offre avec les vins des autres domaines présent dans le film. Pour les amateurs de documentaires, il y a toujours une alternative ;-)

Chasselas

La rémunération de ma SCOP

Depuis maintenant trois ans je fais partie d'une Coopérative d'Activité et d'Emploi AMETIS basée à Annecy, c'est la structure SARL à partir de laquelle j'ai le droit de vous facturer et c'est aussi la structure à partir de laquelle je rémunère mes différents collaborateurs. Dans cette SCOP, nous sommes une cinquantaine et nous avons un comptable, des co-gérants et des assistants qui nous permettent de respecter la fiscalité française. Nous participons tous en fonction de notre chiffre d'affaire à la gestion de cette SARL afin de faire perdurer ce projet collaboratif. La Ptite Isa qui illustre mes affiches ainsi qu'Anne-Laure ETEVE qui fait beaucoup de graphisme pour moi font parti de AMETIS !

AMETIS Scoop

J'en profite pour dire que toutes les factures générées sur le site sont assujetties à la TVA ce qui veut dire que la TVA est récupérable pour les entreprises.

Il est important de dire aussi que le vin des contreparties n'est en fait pas vendu directement par la SCOP, car nous n'avons pas de licence, mais nous faisons un bon cadeau à l'entreprise "Soif de Nature" qui gère ensuite l'achat et l'envoi des vins en Suisse comme en Europe via sa filiale en France.

Escargot à Avignonesi

Quelques liens pour aller plus loin

Le Domaine Avignonesi : www.avignonesi.it

Le Mas de Libian : www.masdelibian.com

L'Azienda Foradori : www.agricolaforadori.com

La Cave Marie-Thérèse Chappaz : www.chappaz.ch

Le Domaine Ampelaïa (lié qu Domaine Foradori) : www.ampeleia.it

Contribuer sur tablette ou ordinateur

  • Vincent PANNATIER
  • Marc BIREBENT
  • Anne CHEVIET
  • Nicole BAYLE
  • Johanna FÉRAT
  • Jean-Yves WILMOTTE
  • Emma RUBIO-MILET
  • Ma CAMBLAN
  • Patrice JOUNEAU
  • Denis REGNAUD
  • Pascal LAGNEAU
  • Colette DELCOURT
  • Stéphane MAHÉ
  • Jean-Philippe LAVOYER
  • Yannick SUTEAU
  • Lola MERON
  • Julie DE SOUSA
  • Eleonore DIZENGREMEL
  • Malo JENNEQUIN
  • Laurianne VARGAS
  • Dominique PRILLARD
  • Monique SANCIAUD
  • Mathieu POMERO
  • Caroline FREY
  • Michael JASINSKI
  • Jean-marc DESREUMAUX
  • Patrice VIRISSEL
  • Regine BANNWARTH
  • Marcelle LUTRIN
  • Helene THIBON
  • Nicolas BAUTES
  • Pierre VEYRAT
  • Michel LHARDY
  • Maud NICOLET
  • Sylvain BONAMY
  • Justine L'HERMITTE
  • Sébastien SINOQUET
  • Christine METRY
  • Andrea RIDOLFI
  • Christine PALET
  • Marie BODIN
  • Nathalie SENECAL

Financement participatif

5%
42
contributeurs
5 701 €
collectés sur 99 000 €
444
jours restants
Contribuez à ce projet avant le 28/02/2021 à 23:59 et profitez ainsi des contreparties ci-dessous.
Fuseau horaire : Europe/Paris
Guillaume Bodin
ContactBiographie

Close